Les litières

La litière est un élément central de l’habitat de votre lapin. En effet c’est à cet endroit que vous attendez que votre lapin fasse ses besoins et que se fera l’éducation à la propreté.

Le bac à litière et le substrat utilisés doivent être confortables pour votre lapin pour l’inciter à y faire ses besoins. Ils doivent aussi être pratiques pour vous, c’est-à-dire qu’ils doivent retenir les odeurs et être assez faciles à nettoyer.

1.Le bac à litière

Il doit être choisi suffisamment grand, solide et pratique à nettoyer.

Votre lapin doit pouvoir y entrer facilement et entièrement, s’y mouvoir aisément et il faudra aussi de la place pour déposer du foin dans le bac, du côté propre, car les lapins aiment manger, au sol, en faisant leurs besoins.

Les bords du bac doivent être suffisamment hauts pour que les urines restent à l’intérieur car les lapins lèvent l’arrière-train pour uriner. Si votre lapin a du mal à sauter, vous pouvez découper une entrée pour l’aider à y accéder.

Il doit être facile d’accès et placé à un endroit où votre lapin appréciera d’aller faire ses besoins. Un angle de pièce est souvent un bon endroit pour placer le bac à litière, ou encore l’endroit où votre lapin a tendance à faire ses besoins.

Evitez les litières fermées car votre lapin s’y sentira confiné et risque de ne pas l’utiliser et car elles retiennent les odeurs d’urines, irritantes pour les voies respiratoires.

Choisissez le bac à litière en fonction de la taille de votre lapin. Les bacs destinés aux lapins sont souvent trop petits, un bac à litière pour chat, un grand bac de rangement, une auge de maçon, peuvent parfaitement faire l’affaire.

Vous pouvez également utiliser un tapis d’évier, en vérifiant bien que votre lapin ne l’ingère pas, pour lui permettre de garder les pattes au sec et ainsi éviter les pododermatites.

Si vous avez plusieurs lapins, investissez dans un bac plus grand ou placez-en deux, côte à côte, pour leur permettre d’aller faire leurs besoins et manger leur foin en même temps.

La litière doit être changée régulièrement pour éviter les pododermatites qui risquent de se développer si les pattes du lapin sont en contact avec l’urine mais aussi pour éviter le développement de bactéries et ne pas attirer les mouches et le risque de myases qui y est lié. De plus, une litière trop sale risque de décourager le lapin d’y aller, ce qui est un frein à l’éducation à la propreté. Nous conseillons de changer la litière tous les deux jours.

L’urine du lapin étant riche en calcium, l’entretien du bac à litière se fait avec du vinaigre blanc qui va dissoudre le dépôt de calcium au fond du bac.

2. Les litières conseillées

  • Le chanvre : très doux pour les pattes et ne présentant aucune nocivité, c’est la litière conseillée. Il faut cependant la changer 1 jour sur 2 car elle n’est pas très absorbante. Elle existe également sous forme de pellets.
  • Les granulés de paille : de provenances diverses ( blé, chanvre, colza, …), peu poussiéreuse et d’un bon pouvoir absorbant.
  • Les granulés de papier : mélange de cellulose et de papier recyclé, elle est assez absorbante et peu volatile. Attention que votre lapin ne l’ingère pas, un tapis d’évier par-dessus les granulés peut l’éviter.

3. Les litières déconseillées :

Toutes les litières à base de résineux sont déconseillées car en raison des phénols qu’elles contiennent, elles sont toxiques pour les voies aériennes et le foie.

  • Les litières minérales pour chat : à base d’argiles minérales, si ingérées, elles peuvent provoquer une occlusion intestinale et la mort du lapin en quelques heures.
  • Les litières végétales pour chat : à base de résineux ou souvent parfumées, elles sont nocives pour les voies aériennes et le foie en raison des phénols et parfums qu’elles contiennent.
  • Les copeaux de bois : sont à base de résineux donc toxiques.
  • Les granulés de bois de chauffage : peu couteux et bien absorbants, ils ont vite été adoptés par les propriétaires de lapin. Cependant ils ont été conçus pour être brûlés et leur provenance comme leur composition étant souvent difficile à établir, nous déconseillons leur utilisation car ils peuvent contenir des résineux et des colles.
  • La rafle de maïs : inodore et peu absorbante, elle risque en plus d’être ingérée.
  • Le papier journal : ne fait pas une bonne litière en raison des encres et de la non-absorption des urines.
  • La paille : absorbant mal les urines et pouvant créer des problèmes digestifs si ingérée régulièrement, elle est déconseillée.
A propos Association Marguerite & Cie 1990 Articles
Reconnaissance et protection du lapin de compagnie

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*