Devenir Famille d’Accueil

Devenir Famille d’Accueil, c’est offrir un peu de son temps, mais surtout beaucoup de son amour, à un lapin qui a été abandonné.

C’est un acte important, essentiel même, pour lui, et pour vous.

Notre association ne possède pas de refuge : les lapins pris en charge sont donc placés en famille d’accueil. Ces familles leur offrent soins, protection et sécurité. Elles leur offrent aussi, pour la plupart, un premier contact chaleureux avec l’humain.

Pourquoi devenir famille d’accueil

Noël passé, Pinpin a grandi. Sa petite cage est maintenant bien trop petite pour lui. Son jeune humain de compagnie a repris l’école, et a de nouvelles occupations.

Tout seul, dans sa petite cage, Pinpin s’ennuie. Ses granulés, riches en céréales, commencent à lui faire mal aux dents. Son foin, jauni et malodorant, lui sert surtout de litière.

Maintenant adolescent, ses hormones ont commencé à le travailler. Le peu de fois où il est sorti, il a donc fait pipi un peu partout pour marquer ce qu’il pense être son territoire. Du coup, on ne le laisse plus sortir, depuis un moment déjà.

Lors d’un nettoyage de litière, alors qu’il se demande qui est cette main qui vient le chercher jusque dans son terrier, il mord pour se protéger. Désormais, il n’aura même plus droit à la moindre caresse, car il est « méchant ».

Puis arrivent les vacances d’été. Le budget vacances est déjà suffisamment élevé, les humains n’ont pas de quoi faire garder Pinpin. Alors Pinpin, on le lâche gentiment au bord de la route, en pleine canicule. Son petit humain de compagnie est ravi de le voir gambader dans la nature, persuadé d’ailleurs que c’est ce qu’il y a de mieux pour lui.

Mais Pinpin ne sait pas se nourrir. Il broute quelques herbes, maladroitement, lui qui n’en a jamais mangé. Ca lui fait mal au ventre, sans qu’il ne sache pourquoi. Il ne sait pas où trouver d’eau sur ce nouveau territoire. Il n’arrive pas à creuser de terrier, avec ses griffes bien trop longues. Il a peur de tous ces nouveaux bruits, il ne sait pas quoi faire, alors il reste là, prostré pendant un bon moment.

Puis, sans qu’il ne comprenne comment ni pourquoi, des humains l’attrapent et vont prendre contact avec notre association.

Franchement, on aimerait vous dire que ce récit est un conte, un peu malheureux, mais surtout fictif. Mais il ne l’est pas. C’est, en substance, l’histoire de la grande majorité des lapins qui nous ont été confiés.

Alors nos FA, dans cette histoire, ce sont un peu les super-héros. Ce sont celles et ceux qui vont accepter de sauver Pinpin. De le nourrir correctement. De prendre soin de lui. De lui faire les câlins dont il a même oublié l’existence. Et ça, pour Pinpin, c’est incroyable. C’est même inestimable.

Aidez notre association

En devenant famille d’accueil pour notre association, vous nous permettrez de sauver la vie d’un lapin malheureux. Celui-ci, probablement abandonné par son humain, n’est pas en mesure de survivre seul dans la nature.

Au mieux, il a été confié à un refuge non adapté aux NAC, qui nous a contacté afin que nous le prenions en charge.

Au pire, il a lâchement été relâché dans la nature, puis capturé par une personne qui nous l’a ensuite confié.

Dans les deux cas cependant, sans votre aide, il ne nous est pas possible de le prendre en charge, ni de lui offrir une seconde chance. En effet, notre association ne possède pas de refuge, et les lapins qui nous sont confiés le sont donc à nos familles d’accueil. Sans famille d’accueil, pas de prise en charge.

… et vivez une expérience extraordinaire

En tant que FA, nous vous confierons l’un de nos petits protégés. Il vous faudra le nourrir, le câliner, lui apprendre à quoi peut ressembler la vraie vie d’un lapin de compagnie.

Mais ce n’est pas tout. Vous l’aiderez à se réhabiliter. C’est-à-dire qu’au fil des jours, et des semaines, vous le verrez évoluer, pour devenir le lapin adorable et bien dans ses pattounes que tout adoptant aimerait avoir.

Vous découvrirez, chaque jour, une nouvelle facette de sa personnalité. Vous le verrez tantôt joueur, tantôt grincheux, vous apprendrez à le connaitre mieux que quiconque.

Et puis un jour, nous vous annoncerons que, grâce à vos efforts, ce petit lapin a trouvé sa famille pour la vie. Et qu’il y sera heureux. A tout jamais. Grâce à vous.

Comment devenir famille d’accueil

Les conditions

Nous demandons à nos familles d’accueil de suivre quelques règles qui sont indispensables à la santé et au bien-être de nos petits protégés.

La plupart des lapins confiés à l’association ont été trouvés errants. Nous ne connaissons donc pas leurs antécédents, et il est probable qu’un long moment passé dans la nature leur ait permis d’attraper une ou plusieurs maladies. Il est donc indispensable de disposer d’une pièce dédiée, à l’écart de vos autres animaux (en particulier lapins) afin d’éviter toute contamination. Durant cette phase de quarantaine, il est également indispensable de veiller à une hygiène stricte de l’environnement, ainsi que vous-même (lavage des mains après chaque manipulation, changement de vêtements fréquents…)
Les lapins sont des animaux sociaux, très attachés à leurs congénères. Il est donc tentant de faire se rencontrer le(s) vôtre(s) et celui que vous aurez en FA. Cependant, deux éléments nous ont conduits à interdire toute rencontre entre le lapin en FA, et les lapins de la famille d’accueil : Premièrement, la cohabitation est une étape longue, difficile et dangereuse. Source de stress pour les animaux, elle est aussi un risque de blessure non négligeable, parfois même de décès. Deuxièmement, une fois établie, la cohabitation engendre un lien affectif si fort entre les lapins qu’il est presque toujours impossible de les séparer sans causer un traumatisme extrêmement violent aux deux compagnons : certains se laissent mourir de faim, d’autres développent des troubles du comportement… C’est la raison pour laquelle, en tant que FA, vous devrez vous engager à n’organiser aucune rencontre entre vos lapins et celui que vous aurez en FA.
Si vous êtes arrivé(e) jusqu’ici, c’est que vous connaissez probablement notre engagement en faveur de la vie en liberté totale pour les lapins. Il nous semble essentiel d’appliquer cette vision aux lapins que nous prenons en charge. D’une part, car c’est de cette façon que le lapin pourra nous montrer tous les aspects de sa personnalité, et développer une relation riche et harmonieuse avec son futur humain ; d’autre part car c’est la façon dont il vivra chez son adoptant, et lui proposer ce mode de vie dès la FA lui permet d’acquérir des habitudes telles que la propreté ou les limites de sa propriété personnelle. Cependant, afin de permettre à la FA de s’organiser du mieux possible, nous acceptons que celle-ci utilise un enclos, à la condition que le lapin puisse bénéficier de 4h de sortie quotidienne au minimum.
Car un lapin qui s’ennuie est un lapin qui développera probablement des troubles du comportement : destructions, agressivité… Chose que nous souhaitons bien sûr éviter à tout prix ! L’association vous fournira, à l’arrivée du lapin, un lot de jouets et de tunnels. Cependant, la prise en charge pouvant être plus ou moins longue, il vous appartiendra de veiller à remplacer régulièrement ces jouets, afin que le lapin en ait toujours une quantité raisonnable à sa disposition.
Le lapin dont vous aurez la garde est un lapin qui sera probablement passé par plusieurs de nos bénévoles, qui auront eu le temps de s’y attacher. En fait, c’est un peu notre lapin que vous garderez. Aussi, il est essentiel que vous veilliez à sa sécurité et à son bien-être. Et cela commence par la sécurisation de l’environnement. Un environnement sécurisé, qu’est-ce ? Tout simplement, des fils électriques gainés ou mis hors de portée, des plantes vertes toxiques inatteignables pour un petit monstre à grandes oreilles, de possibles accidents anticipés et donc évités…
Les lapins qui nous sont confiés n’ont eu que peu voire pas d’expériences avec les humains. Et, très souvent, le peu qu’ils en connaissent ne les encouragent pas à se montrer amicaux. Une grande part de votre fonction de FA sera donc d’apprendre à ce petit animal que l’humain n’est pas un ennemi ; qu’il peut même parfois devenir un fournisseur de câlins ou un coussin moelleux des plus agréables. Cependant, cet apprentissage ne se fera pas en quelques minutes réparties sur la semaine. Certains lapins arrivent plus traumatisés que d’autres, c’est vrai, mais il est essentiel que vous passiez un maximum de temps avec celui que vous aurez en FA. Nous comprenons bien sûr que vous travailliez la journée, et qu’en rentrant le soir vous ne passiez pas 8h avec notre petit protégé. Mais, comme il est essentiel que le lapin bénéficie de 4h minimum de sortie par jour s’il est en enclos, il est également indispensable que ce temps soit passé avec vous, et non dans une pièce à l’écart de toute compagnie.
Certains de nos lapins arrivent en pleine forme, et c’est ce que nous pouvons souhaiter de mieux pour eux. Mais il arrive également que certains nous arrivent blessés et/ou malades, c’est pourquoi il est indispensable que vous soyez en mesure d’administrer des soins médicaux. Nous prenons en charge l’intégralité des frais vétérinaires engendrés par la prise en charge du lapin. Cependant, sans une continuité des soins entre le vétérinaire et vous, cela ne sert à rien. Ne pas donner son antibiotique à un lapin qui vient d’être opéré, c’est le condamner. Nous sommes bien sûr à votre disposition pour tout conseil, et les vétérinaires sont généralement très heureux de vous montrer comment faire. Mais il est essentiel que vous soyez prêt(e) à le faire si cela s’avérait nécessaire.
La litière est à la fois l’endroit où le lapin fait ses besoins, et le matériau sur lequel il les fait. Selon sa composition, celui-ci peut-être irritant ou toxique, c’est pourquoi nous demandons à nos FA de n’utiliser que des litières validées par nos soins. A votre demande, celle-ci peut être remboursée par l’association. L’hygiène de ce lieu d’aisance est également prépondérante : une litière sale, c’est un risque de miases, une émission d’ammoniaque très nocive pour les voies respiratoires du lapin et un milieu propice à la prolifération des bactéries. C’est la raison pour laquelle nous vous demandons de procéder au nettoyage régulier de celle-ci avec des produits naturels tels que le vinaigre blanc.
Pour qu’un lapin soit en bonne santé, il est indispensable qu’il ait accès à une nourriture saine et équilibrée. Imaginez-vous manger au fast-food 3 fois par jour, ou au contraire brouter 5g d’herbe quotidiennement, et évaluez l’état de santé dans lequel vous pourriez être. Nous demandons donc à nos FA de fournir un foin de qualité (type foin de Crau, foin de phléole des prés…) ainsi que des légumes frais à nos petits protégés. Sur demande, le foin peut vous être fourni par l’association, tandis qu’un forfait pour les légumes peut vous être versé. Certains lapins arrivent avec des pathologies diverses qui nécessiteront d’adapter ce régime : nous en discuterons alors avec vous afin de définir la conduite à suivre. Ceci étant, sauf contre-indication, voici les règles à suivre en terme d’alimentation : 2 repas de verdure par jour, équivalent à 10% du poids du lapin réparti sur la journée / Gamelle composée de 20% de salade et de 80% de végétaux variés / 5 végétaux différents par repas / 6 végétaux différents par jour minimum / 15 végétaux différents par semaine minimum / du foin à volonté / une eau fraiche et non calcaire, renouvelée chaque jour. Certains lapins n’auront jamais connu de légumes avant de vous rencontrer : il faudra donc procéder à l’introduction de chacun d’eux, avec toute la prudence qui s’impose. Enfin, pour certains lapins, il sera nécessaire de fournir un supplément de granulés de qualité (dont nous vous donnerons les références). A votre demande, ceux-ci pourront être fournis par l’association.
Il est indispensable que notre petit protégé puisse bénéficier des meilleurs soins vétérinaires qui soient, et pour cela, il faut que vous puissiez vous rendre chez un vétérinaire spécialiste NAC à chaque fois que cela sera nécessaire. A minima, même pour un lapin en bonne santé, différentes visites vous seront demandées, à savoir : check-up complet à son arrivée, vaccins, et si son état le permet, stérilisation.
Nous autorisons les sorties en extérieur, à la condition que celles-ci soient réalisées sous votre surveillance, et que l’environnement ait été sécurisé auparavant. L’extérieur est un lieu très euphorisant pour le lapin, qui y retrouve ses instincts et ses racines. Mais c’est également un lieu dangereux, en particulier pour un lapin qui n’y a pas ses habitudes. Il est donc essentiel que vous surveilliez toutes les sorties en extérieur, afin qu’aucun prédateur n’ait accès au lapin ou qu’aucune fugue n’ait lieu. Attention : si nous autorisons les sorties en extérieur, celles-ci doivent rester exceptionnelles, et l’extérieur ne doit en aucun cas être le lieu de vie principal du lapin que vous aurez en FA.
Les enfants adorent les lapins, c’est un fait. Ceci étant, il n’est aucunement envisageable de laisser un jeune enfant en présence d’un lapin sans surveillance. Vous devez être présent à chaque instant des rencontres éventuelles, afin de protéger le lapin et l’enfant des potentiels accidents.
Au-delà des pathologies transmissibles entre espèces, il est absolument essentiel que vous sépariez, en votre absence et après la quarantaine, vos propres animaux du lapin que vous aurez en famille d’accueil.
Après avoir travaillé pendant une longue période, rien de tel qu’un petit séjour hors de chez soi pour décompresser. Cependant, avez-vous pensé à qui gardera le lapin que vous avez en FA pendant votre absence ? Nous faisons bien sûr le maximum pour vous faciliter la vie, mais il est indispensable qu’en vous engageant en tant que FA, vous ayez une solution de garde pour le lapin pendant vos absences. Le lapin étant un animal particulièrement fragile, dont l’état de santé peut dégénérer en quelques heures, nous demandons à ce que la personne qui assurera la permanence pendant vos vacances puisse prendre notre petit protégé chez elle (pas de visite à votre domicile donc).
Tout cela vous convient ? Alors il ne vous reste plus qu’à nous contacter !

Si les conditions énoncées ci-dessus vous conviennent, ou si vous avez encore quelques questions, n’hésitez pas à nous contacter à sauvetage@margueritecie.org en précisant « Devenir famille d’accueil » en objet de votre e-mail ou à compléter directement ce formulaire :

Les lapins et l’association vous remercient mille fois ! ♥