Accueil du site > Informations lapins > Articles > Santé > La stérilisation chez le lapin(e) de compagnie

La stérilisation chez le lapin(e) de compagnie

Pourquoi stériliser son lapin

- éviter la reproduction incontrôlée ;

- éviter que le lapin ou la lapine, sous l’emprise de ses hormones, ne développe des problèmes de comportement tels qu’uriner en dehors de son bac à litière, grogner, être agressif, développer des comportements sexuels chez le mâle ou faire une grossesse nerveuse chez la femelle.

La stérilisation peut permettre d’apaiser ce type de comportement en parallèle d’une sociabilisation et de l’éducation du lapin.

Lapine construisant un nid avec du foin lors d’une grossesse nerveuse


Photo d’un nid de lapine fait de poils arrachés et de foin, lors d’une grossesse nerveuse


- faciliter la cohabitation entre congénères en réduisant l’instinct territorial ;

Pour autant, la stérilisation n’est pas la garantie d’une cohabitation réussie ni parfaite ; notamment en cas de cohabitation de 2 mâles (vivement déconseillée car très dangereuse, les lapins pouvant s’infliger des blessures mortelles) ou de 2 femelles. La cohabitation la plus harmonieuse se fait entre 1 mâle et 1 femelle tous deux stérilisés.

- éviter les maladies touchant le système génital :

- le cancer de l’utérus, les kystes ovariens et/ou utérins, les tumeurs mammaires, les cystites chez la femelle.

- le cancer des testicules (rare), les infections de la prostate chez le mâle.

Les lapins peuvent être stérilisés dès l’âge de 6 mois, une fois leur croissance terminée. Il n’y a pas spécialement de limite d’âge, la condition principale étant que le lapin soit en bonne santé. C’est le vétérinaire qui déterminera s’il peut supporter ou non une anesthésie lors de la consultation pré-opératoire.

Il est important de noter que le cancer de l’utérus touche environ 75% des femelles dès l’âge de 3 ans. Les jeunes lapines de moins de 2 ans présentent souvent un utérus déjà très abîmé lorsqu’elles sont stérilisées ; c’est pourquoi il est conseillé de stériliser les femelles entre 6 mois et un an, lorsque cela est possible.

Les méthodes de stérilisation

Il est conseillé de faire pratiquer la chirurgie de stérilisation par un vétérinaire spécialiste Nac qui connaitra bien ce type de pratique. Vous pouvez demander l’adresse d’un vétérinaire spécialisé en nous écrivant à veto@margueritecie.org

Chez la femelle, on pratique :

- soit une ovario-hystérectomie qui consiste en l’ablation de l’utérus, des ovaires et des trompes. C’est l’opération de choix pour la lapine puisque par définition, elle élimine totalement le risque de cancer de l’utérus.

- soit une ovariectomie : ablation des ovaires et des trompes seulement. L’opération est moins lourde mais l’utérus restant en place, le risque de cancer de l’utérus n’est pas totalement éliminé. Toutefois cette chirurgie semble avoir le même effet protecteur qu’une ovario-hystérectomie chez les jeunes lapines.

Chez le mâle, on pratique une ablation des testicules.

Le lapin reste fertile pendant 3 à 5 jours minimum après la castration, ne le mettez donc pas en contact avec une femelle pendant ce laps de temps. Chez le mâle comme chez la femelle, il faut attendre 3 à 4 semaines avant que le taux d’hormones ne décroisse petit à petit et que certains comportements ne changent. Cependant la stérilisation a très souvent des effets positifs sur les marquages (urines et crottes de marquage) dès les premiers jours suivants l’intervention.

Les précautions à observer

Avant l’opération :

- le lapin doit être en bonne santé. Avant toute opération, le vétérinaire procédera à un contrôle et à un bilan de santé ;

- le lapin ne doit surtout pas être à jeun. Le lapin n’est pas capable de vomir, il n’y a donc pas de risque de fausse route. Laisser un lapin à jeun entrainera un ralentissement ou arrêt du transit pouvant être fatal ;

- l’anesthésie pratiquée doit être gazeuse (pas d’anesthésie fixe qui est trop risquée chez les lapins). Il est conseillé de se renseigner pour savoir si le vétérinaire pratique bien ce type d’anesthésie.

Anesthésie gazeuse

Après l’opération :

- Proposez pendant quelques jours au lapin des serviettes ou des alèses jetables en remplacement de la litière (lesquelles ne collent pas à la cicatrice) ;

- Enlevez jouets, cabanes et promontoires divers, le lapin devant se reposer et éviter les exercices périlleux afin de ne pas faire sauter les points. Un coin bien douillet pour qu’il reste au chaud est un plus, car la chirurgie peut provoquer une hypothermie. On peut disposer une bouillote (attention à ce qu’elle ne soit pas trop chaude pour ne pas risquer de brûlure) enveloppée dans une serviette dans un coin de repos ; le lapin choisira de s’y accoler si elle a froid ou de s’en éloigner si elle n’en ressent pas le besoin ;

Photo de Lapinou se reposant après sa stérilisation dans sa litière recouverte de serviettes

- Surveillez scrupuleusement la reprise du transit du lapin. En accord avec le vétérinaire, un traitement antalgique (antidouleur) et un traitement pour stimuler le transit est primordial pendant quelques jours. Un antibiotique peut également être prescrit.

- Prévoyez d’avoir à la maison les aliments préférés de votre lapin ainsi que des poudres de gavage et des seringues, afin de gaver le lapin s’il ne s’alimente pas seul. N’oubliez pas qu’un arrêt de transit peut engager le pronostic vital de votre lapin. Si le transit ne repart pas dans les 24 heures qui suivent l’opération, contactez votre vétérinaire.

- Contrôlez quotidiennement la cicatrice (notamment chez la lapine, qui a tendance à s’arracher les fils) ; si vraiment nécessaire, utilisez une collerette pendant quelques jours. Il est possible de recouper la collerette afin de permettre au lapin de s’alimenter et d’attraper ses caecotrophes.

Photo de cicatrice propre après ovario-hystérectomie, avec du fil chirurgical

Photo de cicatrice propre après ovario-hystérectomie, avec des agrafes

- Si cela est possible, veillez à être présent pendant les 24 heures qui suivent l’opération afin de bien surveiller le lapin. Vérifiez que votre vétérinaire soit ouvert le lendemain de l’opération en cas de besoin ou notez le numéro de la clinique de garde.

Un contrôle vétérinaire peut être fait une dizaine de jours après la stérilisation afin de vérifier que tout va bien et d’enlever les fils ou les agrafes.



© Margueritecie.org, tous droits réservés, Réalisé avec SPIP | Plan du site | Accès rédacteur | Suivre la vie du site RSS 2.0