Accueil du site > Informations lapins > Articles > Comportement > Témoignage : Les débuts d’une cohabitation - Etape 1

Témoignage : Les débuts d’une cohabitation - Etape 1

Léonie et Maxou - Cohabitation étape 1

Après un mois passé à la maison isolé dans ma chambre pour respecter la quarantaine et que nous ayons le temps d’apprendre à nous connaître, Maxou est beaucoup plus à l’aise. Il ne me pince plus les doigts mais tend sa petite tête pour avoir des caresses et il grince des dents quand je lui en fais. Il fait des courses folles le matin sur ses tapis, vient me voir sur mon lit, fait des bonds de joie, passe des heures à manger du foin dans sa cabane et mange beaucoup mieux sa verdure.



Léonie quant à elle a accès à tout le bas de la maison dans les pièces de vie et profite de toutes les caresses possibles ...



Bref, un petit Maxou mieux dans ses pattounes, une Léonie qui passe son temps à gratter mes fauteuils pour avoir des caresses, du temps disponible ce week-end : le moment paraissait choisi pour organiser une première rencontre.
Il n’a pas été possible de mettre une grille à la porte de ma chambre pour qu’ils puissent se voir à loisir et s’habituer l’un à l’autre puisque Léonie vit en bas et ne monte pas les escaliers. Nous avons donc directement tenté une rencontre en terrain neutre.
Pour cette première rencontre, nous avons choisi un endroit totalement neutre, qui ne soit le territoire d’aucun des deux lapins concernés par la machination : ce sera le couloir du haut. La neutralité du lieu de rencontre est très importante. Nous avons installé une grille de séparation pour une première phase d’observation. Double grille même parce qu’on est jamais trop prudent et qu’une morsure à travers une grille simple est toujours possible. J’ai attrapé Léonie et l’ai montée dans le couloir du haut. Résultat : une Léonie qui fait les gros yeux car elle déteste être portée, qui n’est pas rassurée du tout ni par ce revêtement bizarre ni par cet endroit inconnu et qui vient se réfugier dans mes bras.



Il a fallu ensuite attraper Maxou, qui comme tout lapin qui se respecte n’aime pas non plus être attrapé ni porté, puis le déposer de l’autre côté de la grille...



Léonie se lance la première et va directement se mettre nez à nez avec Maxou !



Léonie cherche tout de suite la dominance en plaçant son nez sous celui de Maxou.



Tous les deux ont l’air de se demander pourquoi l’autre ne le lèche pas. La rencontre se passant sans heurt, je les laisse évoluer un peu en restant vigilante et toujours prête à intervenir si besoin.



On se pousse du nez et on se sent, On marque de crottes aussi.




On se poursuit ...




On se ressent, on se course, on s’impressionne, on s’arrache quelques petites touffes de poils ... Il faut bien établir une dominance. Tant que cela ne va pas plus loin, je les laisse évoluer mais reste toujours vigilante.



Puis Léonie décide d’employer un moyen radical de marquer ce nouveau territoire avec un pipi !



Et ensuite, on recommence ! Notez la position des oreilles de Léonie ci-dessous : ça va beaucoup mieux !



La rencontre s’arrêtera là pour aujourd’hui. Elle aura duré 1/4 d’heure et aura certainement été riche en émotion pour eux.


© Margueritecie.org, tous droits réservés, Réalisé avec SPIP | Plan du site | Accès rédacteur | Suivre la vie du site RSS 2.0