Les orphelins de la faune sauvage

Que faire lorsque vous découvrez un jeune animal : intervenir ou laisser faire ?

Par manque de connaissance, notre premier réflexe est, en général, de le recueillir et d’essayer de le sauver, mais :
- 1) de par la loi, il est interdit de détenir un animal de la faune sauvage. Un animal sauvage devra être ré-intégré dans son environnement naturel dès que possible.
- 2) soigner et élever un jeune animal le marquera toute sa vie, par la suite, n’ayant pas bénéficié de l’apprentissage prodigué par sa mère (nourriture, prédateurs, etc.), il sera plus vulnérable dans son environnement naturel.

La meilleure des solutions est de laisser faire la nature, en ne le touchant pas ou en le replaçant à l’endroit où il a été trouvé, car la plupart du temps la mère reviendra le chercher pour le réinstaller dans un autre lieu protégé.
Si vous l’avez touché, frictionnez le doucement avec du foin, de la terre, de l’herbe pour retirer votre propre odeur.

Si en fin de journée, ou le lendemain, la mère ne l’a pas récupéré, le jeune pourra être recueilli et soigné. Il faut avoir conscience que prendre en charge un petit orphelin est fastidieux, il aura besoin d’un grand nombre de soins spécialisés.
Cependant des personnes ayant suivi des formations, ayant une expérience dans ce domaine sont habilitées à les élever, elles devront être contactées le plus rapidement possible afin d’organiser le sauvetage.

Sauvetage faune sauvage 1

Quels sont les premiers gestes ?

- Placer les bébés dans un endroit calme et chaud, à l’abri des bruits et des chahuts d’enfant par exemple. Ne laissez pas les enfants les manipuler car ils peuvent être porteurs de maladies et contaminer les orphelins.
- Les manipuler le moins possible (des blessures non apparentes pourraient être aggravées),
- Les installer dans un carton,
- Les réchauffer à l’aide d’une bouillotte (enveloppée dans un linge pour éviter les brûlures) ou d’une lampe infra-rouge. Il est important de vérifier fréquemment la température ambiante qui doit être maintenue à 27°C. Si vous avez recueilli une fratrie, ils se tiendront chaud entre eux et auront donc moins besoin de chaleur artificielle. Veiller à aménager le carton de façon à ce qu’ils puissent s’éloigner de la source de chaleur s’ils ont trop chaud.
- Mettre une pièce de tissu (et non du foin ou des copeaux) dans le carton pour éviter que des saletés se collent aux plaies et aux poils,
- Ne rien leur donner, ni à boire, ni à manger, car une alimentation ou un liquide mal ingéré peut leur coûter la vie, et surtout jamais de lait de vache
- Contacter en urgence une personne expérimentée.

Sauvetage faune sauvage 2

Qui contacter ?

Vous pouvez contacter un refuge spécialisé. Vous trouverez les adresses des différents centres de sauvegarde de la faune sauvage sur le site de l’UFCS à cette adresse : http://uncs.chez.com/dans%20votre%2…

Dans les cas extrêmes (absence de centre de soin à proximité), une assistance à distance peut être fournie, avec un protocole précis, un contrôle fréquent de l’état de l’animal (photographies) et surtout un ré-introduction en milieu naturel dès que possible. Vous pouvez nous contactez aux adresses suivantes, nous vous mettrons en relation avec un professionnel de la faune sauvage :
- aide.sauvetage@gmail.com
- bea.vavasseur@aliceadsl.fr

En cas d’extrême urgence seulement, contactez le 06 70 62 93 46

Sauvetage faune sauvage 3

 

Association Marguerite & Cie
A propos Association Marguerite & Cie 1931 Articles
Reconnaissance et protection du lapin de compagnie

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*